Chemsex : la nouvelle pratique intime qui augmente le risque de mort

Chemsex : la nouvelle pratique intime qui augmente le risque de mort // Source image : Planet – © Adobe Stock

L’ANSM met en garde contre le « chemsex » dans un rapport du 1er février 2018. De plus en plus pratiqué, il serait à l’origine d’un nombre de cas de décès, comas et risques cardiovasculaires en recrudescence depuis 4 ans.

Décès, coma, risques cardiovasculaires … un rapport de l’ANSM publié le 1er février 2018, met en garde contre les dangers du « chemsex ». Cette pratique sexuelle consiste « à prendre des substances pscyhoactives avant ou pendant les relations sexuelles dans le but d’améliorer les performances, la durée et le plaisir sexuel », explique l’ANSM.

 

... Lire plus